BOLERO

Danses du XXème siècle

Samedi 29 juin – 20h30, église Saint-Joseph
participation au chapeau

Éléonore Pinet & Morgane Michel, danse
Marion Frétigny, percussions
Gabriel Bestion de Camboulas, orgue

Extraits de Carmina burana de Carl Orff
Fêtes de Claude Debussy
Litanies de Jehan Alain
Les 3 danses de Jehan Alain
Le Boléro de Maurice Ravel


Danses du XXeme 35922734_1913904102007415_2426076834799026176_nNée en France en 1993, Eléonore Pinet se forme dans différents conservatoires en France pour ensuite intégrer le CNSMD de Lyon en 2012 où elle obtient son diplôme d’étude supérieur en 2015. Elle intègre ensuite le Jeune Ballet de Lyon où elle travaille avec Hervé Robbe et Michèle Noiret.
Elle danse dans différentes compagnies en Europe et en Asie. Elle rejoint notamment le théâtre Konstanz en décembre 2017, pour la Création « Lust for life » de Wies Merkx. En octobre 2018, elle rejoint la Cie Little House auprès du chorégraphe Nicolas Maloufi ainsi que la Cie Judith Sanchez Ruiz pour la prochaine création « ENCAJE FOR 10 ». Depuis deux ans, elle travaille en collaboration avec le danseur indien Rahul Goswami et intervient en inde régulièrement en tant que danseuse interprète et professeure pour le festival « Moksha » ainsi que pour « Integrated dance space ».
En plus de son parcours d’interprète, Eléonore chorégraphie ses propres projets en réponse à des commandes de différents festivals en France.
Elle reçoit également un enseignement théâtral et musical, deux pratiques qu’elle utilise énormément comme source d’inspiration et comme outils dans sa danse.

Morgane MichelMorgane Michel commence la danse classique à Nantes au sein de la section danse-études de La Perverie, puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, en danse contemporaine, en 2007 où elle interprète, entre autres, les pièces de Noces d’Angelin Preljocaj, Uprising d’Hofesh Eschter, 4 ciels de Novembre de Thomas Lebrun. Major de sa promotion en 2012, elle est engagée à la Noord Nederland Dans, aux Pays-bas. Elle continue sa carrière au sein de la Compagnie Project Sally basée à Maastricht, jusqu’en décembre 2015. Elle est depuis 3 ans ‘Freelancer’ entre la France et les Pays-bas.


Marion FretignyPassionnée par de nombreux univers, Marion Fretigny poursuit des études littéraires (hypokhâgne et khâgne) et universitaires (licence de droit), en parallèle de son apprentissage musical qui débute au Conservatoire de Toulouse dans la classe de Michel Ventula. Elle intègre par la suite la Haute Ecole de Musique de Genève, où elle obtient un Bachelor avec distinction, un Master de Pédagogie puis un Diplom of Advanced Studies en pratique d’orchestre, qui lui ouvre les portes de l’Orchestre de la Suisse Romande.
Musicienne éclectique impliquée dans la création artistique et le jeu collectif, elle se produit aussi bien dans des formations orchestrales (Opéra de Lyon, Orchestre de Chambre de Genève, Orchestre National des Pays de Loire, Geneva Camerata, Orchestre des Pays de Savoie…) que dans des projets de musique de chambre mêlant les styles et les disciplines. Elle a ainsi collaboré avec des compositeurs de renom (Philippe Hurel, Martin Matalon, Arturo Corrales…), et s’est engagée dans de nombreux projets autour de la danse contemporaine, du théâtre et de la performance. Elle évolue notamment au sein du quintette Impulse Songs où la percussion contemporaine rencontre le piano jazz et les musiques persanes (musique écrite et jouée par Jean-Marie Machado, avec Keyvan Chemirani, Christian Hamouy et Gisèle David).
Très attirée par l’enseignement, elle occupe actuellement le poste de professeur de percussions au sein du Conservatoire du Grand Besançon.


GabriOrgue du prince de Byzance TLO_2016-272el Bestion de Camboulas découvre l’orgue auprès des plus grand musiciens français tels que Michel Bourcier à Nantes, et François-Henri Houbart à Paris. Il obtient le Master d’orgue au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (CNSMDL), dans la classe de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger.
Parallèlement à l’interprétation, il étudie et pratique de l’improvisation avec François- Henri Houbart et Gabriel Marghieri.
Sa carrière de concertiste a commencé brillamment grâce au premier GRAND PRIX international d’orgue Jean-Louis Florentz, de l’Académie des Beaux-Arts – Institut de France, à Angers, en mai 2008. De plus, il est lauréat du concours international d’interprétation Gaston Litaize en 2015, et diplômé du Concours International d’Orgue de l’Académie de Musique « Gnessin » de Moscou en 2017.
Il est suppléant des Grandes Orgues historiques de l’église Saint-Paul-Saint-Louis à Paris. Il s’est déjà produit pour des récitals solistes en France sur des prestigieux instruments tels que la Cathédrale Notre-Dame de Paris, Église de La Madeleine, Basilique St Sernin de Toulouse … Mais il a aussi été invité pour des concerts à l’étranger au Concert Hall Tchaïkovski de Moscou, à l’Auditorium de Khabarovsk (Russie extrême-Orientale), à la Cathédrale de Zagreb, l’église St François de Lausanne…
Il accompagne régulièrement l’ensemble vocal La Tempête, dirigé par Simon-Pierre Bestion.
Soucieux de proposer des programmes variés et de qualité, il constitue un trio romantique Orpheus avec Françine Trachier, violon et Stéphane Shoeder, violoncelle. De plus, il pratique régulièrement l’improvisation dans diverses formules, ce qui l’amène à se produire en public pour la sonorisation de films muets (Festival de Morez, Guéret, Festival de Lausanne…)
Gabriel de Camboulas a réaliser l’enregistrement du CD Requiem pour une âme errante d’Olivier d’Ormesson, sur l’orgue Cavaillé-Coll de Saint-Antoine-des-Quinze-vingts, avec le chœur La Tempête en 2014. Précédemment, il a aussi gravé un CD de musique baroque française Souffle intemporel, pour trompettes, cors et orgue à la Basilique du Puy-en-Velay, en 2012.
Son intérêt pour les projets pluridisciplinaires l’incite à créer plusieurs spectacles avec danse en associant le Collectif Sacre : Si on Marchait, autour du Boléro de Ravel et de Cochereau, Spéos autour de la musique de Jean-Louis Florentz, Le prince de Byzance sur les coutumes de la cour de Byzance au Moyen-âge, L’orgue de Marsyas, un conte pour enfants avec marionnettes.