CONCERT DE CLÔTURE

Concerto de Poulenc
Dimanche 7 juillet – 15h, cathédrale Saint-Jean
participation au chapeau

Le cortège d’Orphée & l’ensemble vocal de la collégiale de Neuchâtel,
Marion Fretigny, percussions
Ensemble de cordes de Neuchâtel
Simon Péguiron, orgue
Laurent Comte, direction

Concerto pour orgue, cordes & timbales de F.Poulenc
Danses concertantes de S.Peguiron
Litanies à la vierge noire de F.Poulenc
extraits du Martyre de Saint Sébastien de C.Debussy

Le cortège d'orphéeLe cortège d’Orphée voit le jour en 2013 sous l’impulsion d’Anthony Lo Papa autour d’un projet simple : remettre en question le règne du concert en s’appuyant sur les œuvres elles-mêmes. Ensemble à géométrie variable, il réunit des artistes autour des préoccupations que sont le contexte des œuvres, leur signification, la labellisation croissante des artistes, l’évolution des publics.
« Nous sommes un collectif d’artistes, fruit de rencontres plus ou moins éphémères, sensibles à la voix des poètes, à leurs mots, au sens auquel la musique essaie de donner une forme. Sans renier l’héritage classique d’Orphée, nous voulons nous éloigner de celui de Liszt – le concert performance, l’exécution transcendante, le soliste déifié – sans peur ni des humanités ni des saltimbanques, car Orphée, c’est aussi Cocteau. »

Chœur et orchestre à géométrie variable, l’Ensemble vocal et instrumental de la Collégiale de Neuchâtel a été fondé au fil des dernières années dans le but d’animer les cultes-cantates à la Collégiale de Neuchâtel, puis s’est développé autour d’autres projets spécifiques.
Sa particularité est de se baser sur l’autonomie et la participation personnelle de chaque choriste et musicien: l’ensemble travaille généralement sans chef, à la manière d’une formation de musique de chambre. Chacun peut ainsi apporter sa pierre à l’édifice, ce qui permet d’obtenir un résultat artistique cohérent auquel tous les membres peuvent s’identifier. L’Ensemble vocal et instrumental de la Collégiale est placé sous la responsabilité artistique de Simon Peguiron, qui coordonne les idées et conduit les répétitions depuis l’orgue ou le piano.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMusicien aux multiples facettes, Simon Peguiron s’engage depuis de nombreuses années au sein de la vie culturelle neuchâteloise, que ce soit en tant que concertiste, comme compositeur, arrangeur, improvisateur ou organisateur de nombreux événements artistiques.
Il débute la musique par le violon, avant de se tourner vers les instruments à clavier ; il effectue sa formation au Conservatoire de La Chaux-de-fonds avec Catherine Courvoisier et Philippe Laubscher puis à Bâle (classe d’orgue de Guy Bovet) et Zurich (classe de piano de Homero Francesch). Il a été soutenu dans son parcours par le Lycéum-club de La Chaux-de-Fonds, la fondation Friedl-Wald et la fondation Ernst Göhner.
Au fil des ans, il a eu l’occasion de se produire au piano ou à l’orgue dans les plus prestigieuses salles de Suisse et à travers l’Europe entière. Il enseigne le piano au Conservatoire neuchâtelois depuis 2006 et a repris, dans cette même institution, la classe d’orgue du site de La Chaux-de-Fonds en 2017. Il accompagne depuis 2010 la classe de violon de Sergey Ostrovsky à la Haute école de musique de Genève-Neuchâtel.
Organiste titulaire de la Collégiale de Neuchâtel depuis 2009, il y a fondé, avec son épouse Fanny, un ensemble vocal dont le domaine de prédilection est l’interprétation des cantates de Bach. Sur cette lancée, il s’est formé à la direction d’orchestre et a été nommé en 2017 à la tête de l’Orchestre de Chambre de La Chaux-de-Fonds, avec lequel il a déjà présenté plusieurs séries de concerts dont la qualité a été soulignée.
À côté de cette activité foisonnante, Simon Peguiron consacre un temps important à sa famille. Il se réjouit de partager sa passion pour la musique et pense avec reconnaissance à toutes les personnes qui lui ont permis de découvrir et d’aimer cet art.

Laurent comteAprès des études de saxophone au Conservatoire de Pontarlier dans la classe de Patrick Erard, Laurent Comte obtient le Diplôme d’Etudes Musicales et le prix de Perfectionnement au Conservatoire à Rayonnement Régional de Besançon au sein de la classe de Cécile Dubois.
Parallèlement, il est titulaire d’une licence de Lettres et Arts, mention musicologie à l’Université de Franche-Comté.
De plus, au travers de son parcours musical, Laurent se consacre à la direction d’orchestre. Il s’est formé auprès du directeur du CRR de Besançon, Pierre Migard et du chef de l’Opéra de Massy Dominique Rouits. Enfin depuis septembre 2015, il est étudiant à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en Master de direction d’orchestre sous l’enseignement d’Aurélien Azan-Zielinski. Du mois d’Octobre 2017 à Février 2018, dans le cadre du système Erasmus, Laurent a étudié à la Haute Ecole de Musique de Prague et chef-assistant à l’Opéra de Plzen.
Laurent Comte est professeur de saxophone dans l’école de musique d’Ornans, et chef d’orchestre de l’Harmonie « La Concorde de Saint-Ferjeux ».