MAGNIFICAT

CONCERT D’OUVERTURE
Vendredi 30 juin
20h30, Cathédrale Saint-Jean
13€/8€

Œuvres de  Ph.Hersant, C.Franck , G.Fauré…
Chœur Schütz
Ensemble vocal Contre z’ut
Choeur d’enfants de la Maîtrise de la cathédrale de Dijon

Baryton solo : Alain Lyet
Cornet : François Cardey & Sarah Dubus
Sacqueboute : Constantin Meyer, Jean-Michel Weber, Noëlle Quartiero
Orgue de choeur : Elise Delecray
Grand orgue : Vincent Grappy
Préparation des choeurs : Jean Mislin & Alain Lyet
Direction : Etienne Meyer

Ensemble vocal Contre z’utContre z'ut
L’ensemble vocal Contre z’ut est créé à l’automne 1994. L’effectif peut varier de 12 à 50 chanteurs, selon les nécessités musicales des œuvres explorées. Ils viennent de toute la région Franche-Comté, Doubs, Haute-Saône et Jura.
L’ambition de son directeur artistique Alain Lyet a été, dès la création, de fonder une structure d’amateurs dont la volonté individuelle de progression artistique s’inscrit dans une constante dynamique.
Formé de mélomanes avertis, l’ensemble vocal tire peut-être son originalité de l’intérêt de ses membres pour les implications mécaniques, psychologiques, acoustiques et musicales du chant : pour les z’uteurs, chanter est une épreuve physique qui résulte de la construction progressive d’un corps-instrument. Ils sont des explorateurs acharnés de la voix, de l’art d’apprivoiser les résonances, la polyphonie, la vibration collective.
La formation des chanteurs est assurée par la mise en place de cours individuels où le travail vocal et musical de la partition est systématiquement mené dans une perspective solistique. De nombreux z’uteurs sont inscrits dans des cursus traditionnels de classe de chant.
Par la fréquentation de grandes œuvres du répertoire, l’ensemble Contre z’ut a acquis un savoir stylistique qui lui permet aujourd’hui d’interroger aussi l’écriture contemporaine et de s’inscrire comme un chœur attaché à la connaissance et à la diffusion des œuvres des XXe et XXIe siècles.

Chœur SchützSchutz_cadré
Il s’est constitué en décembre 1985 autour de Jean Mislin. Son effectif d’environ soixante choristes lui permet de donner des concerts aussi bien a capella qu’accompagné par des solistes et un orchestre. En choisissant comme appellation le nom de Heinrich Schütz, le Chœur tenait à rendre hommage à ce grand compositeur dont on célébrait, l’année de la création du Chœur (1985), le quatrième centenaire de la naissance. Néanmoins, son répertoire s’étend de la Renaissance au XXème siècle. En 24 ans d’existence, le Chœur a donné plus de 140 concerts en France et à l’étranger.

Chœur d’enfants de la Maîtrise de la Cathédrale de Dijon
« Au service des enfants, c’est la meilleure pédagogie qui soit que d’associer dans un même dynamisme l’apprentissage scolaire, l’apprentissage de la musique et du chant, une authentique éducation, une initiation à la foi et la liturgie ».
Enracinée dans l’histoire, implantée au cœur de la capitale bourguignonne, la Maîtrise de Dijon s’est donné pour mission de préparer les enfants à leur vie d’adulte en leur offrant un enseignement général, musical et religieux.
Attachés à la Cathédrale de Dijon, elle allie dans un même dynamisme l’apprentissage scolaire, l’étude de la musique et du chant choral et une initiation à la foi qui s’exprime dans le service de la liturgie et les concerts de musique sacrée et profane. Elle est actuellement dirigée par Etienne Meyer.

Etienne Meyer, direction
Etienne MeyerAffirmer qu’Étienne Meyer est un musicien complet n’est pas un euphémisme : né à Nancy en 1976, il commence ses études musicales en Lorraine, et obtient huit médailles d’or dans les conservatoires de Metz et de Nancy en contrebasse, formation musicale, analyse, histoire de la musique, harmonie, contrepoint, fugue et orchestration. Il y reçoit notamment l’enseignement de Corinne Schneider, Marc Rigaudière, Stanislas Jeannin ou encore Bernard Vautrin.
Elève de Pierre Cao en direction de choeur de 1993 à 1996 au Luxembourg, il poursuit ensuite sa formation musicale au CNSMD de Lyon auprès de Bernard Tétu pour la direction de choeur, de Loïc Mallié pour l’écriture, et de Patrick Millet pour la composition de musique à l’image.
Titulaire du DNESM et du DE de direction de chœur, Étienne Meyer occupe actuellement le poste de chef de chœur à l’Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Il y développe un enseignement destiné aux enfants pour une découverte des répertoires baroque, classique et contemporain en proposant un apprentissage adapté et une formation musicale solide à des enfants motivés  l’envie de la pratique chorale.
Très impliqué dans la pratique et le développement du chant choral, il a dirigé l’Ensemble Vocal de Bourgogne de 1998 à 2008. Il est par ailleurs régulièrement appelé à collaborer avec Les Solistes de Lyon – Bernard Tétu, les choeurs de l’Opéra de Lyon, et a été chargé de cours au CNSMD de Lyon.
Sa formation de chef lui permet également de développer des projets originaux dans le domaine des musiques anciennes le conduisant ainsi à collaborer avec des ensembles cubains, brésiliens ou tchèques. Lors de ces projets, Étienne Meyer contribue à la redécouverte d’oeuvres peu connues de compositeurs tels que Sigismund Neukomm, Esteban Salas, Marcin Mielczewski et d’autres. Avec Judith Pacquier, il a créé et co-dirige l’ensemble bourguignon « Les Traversées Baroques ».
Sélectionné en 2003 par le Festival International d’Aubagne pour le Prix de la création à la première musique de film, Étienne Meyer est depuis lors régulièrement sollicité pour la composition de musique à l’image. En 2008, il dirige l’orchestre de Basse-Normandie pour sa musique écrite sur le film « Le Fantôme de l’opéra » dont le succès lui vaudra de nombreuses commandes.

Alain Lyet, chant
Un parcours classique dans les Conservatoires de Besançon, Dijon et Saint-Étienne a permis à Alain Lyet d’obtenir différents prix en formation musicale, trompette, musique de chambre, avant d’orienter ses études vers la voix et la direction de chœur.
 Il intègre plusieurs formations de chanteurs solistes comme l’Ensemble des solistes de Lyon (Bernard Tetu); Solistes XXI (Rachid Safir); le chœur de chambre Accentus (Laurence Équilbey, Arsys (Pierre Cao).
Sur scène on peut l’entendre dans  Didon et Énée de PURCELL sous la direction de Christophe Coin, dans La Traviata de Verdi, sous la direction d’Olivier Cuendet où plus récemment dans Rigoletto de Verdisous la direction de Jean-François Verdier.
 De 1996 à 2003, il est l’un des douze chanteurs solistes de l’ensemble Musicatreize (Roland Hayrabédian). Il explore avec cette formation un large répertoire contemporain.
Professeur de chant, il obtient son Certificat d’Aptitude de chant en 2003, et est nommé Professeur d’Enseignement Artistique au sein de l’École départementale de musique de Haute-Saône. Il initie, avec Françoise Rebaud, la création d’un atelier lyrique en relation avec le théâtre de Gray.
Son implication dans les domaines artistiques professionnels du chant et de la direction de chœur lui permet également d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2005. Son activité de chef de chœur s’affirme en 1995, lorsqu’il crée sa structure Contre Z’ut, ensemble à géométrie variable engagé dans de nombreux projets aux côtés de partenaires multiples, institutionnels et associatifs, et témoigne des liens permanents et indispensables qui peuvent exister entre le monde amateur de haut niveau et le monde professionnel.

Vincent Grappy, orgueVincent Grappy
Vincent Grappy a successivement étudié l’orgue avec François-Henri Houbart à Orléans, Marie-Claire Alain à Paris puis Louis Robilliard à Lyon. Également claveciniste, il fut élève d’Olivier Baumont à Paris et de Bob van Asperen à Amsterdam.
Il est lauréat des concours internationaux d’orgue de la Ville de Paris (2002) et de Chartres (2004), récompenses qui marquent un passage vers le monde professionnel et offrent l’opportunité de nombreux concerts en France et à l’étranger.
Musicien éclectique, il cultive un répertoire aussi large que possible ainsi qu’une pratique assidue de la musique d’ensemble et de l’accompagnement de chœur.
Titulaire de l’orgue de la cathédrale de Blois, il a enregistré plusieurs disques d’orgue en soliste et au clavecin en formation de chambre.